Accès Instituteurs

L’école au Burkina Faso

Vendredi 29 janvier, le père Yarga, directeur diocésain au Burkina Faso avec lequel le diocèse de l’Aude est jumelé, est venu nous rendre visite. Il nous a présenté l’école St Michel avec des photos et des vidéos.

Les élèves vont à l’école à pieds ou à vélo : ils doivent parfois faire beaucoup de kilomètres pour s’y rendre ! Ils ont école tous les jours, sauf le jeudi, le samedi après-midi et le dimanche, de 7h à 12h et de 15h à 17h. Ils portent des uniformes : chemise et pantalon bleus pour les garçons, chemise et jupe bleues pour les filles. Certains n’ont pas de chaussures.

Les classes peuvent regroupées plusieurs niveaux et sont bien remplies : 60 élèves en moyenne. Ils travaillent sur des bureaux souvent en mauvais état car l’école manque de moyens. Ils étudient en français mais parlent aussi la langue locale le dioula ; l’anglais n’est pas enseigné. A la fin du CM2, les élèves doivent passer un brevet pour entrer en sixième.

Il y a une cantine mais qui fonctionne très mal car le gouvernement burkinabais n’a pas toujours l’argent nécessaire pour livrer les repas aux écoles. La cour de l’école n’est pas fermée, le sol est en terre battue et il y a quelques arbres. Pour boire, ils doivent pomper l’eau du puits.

Quand ils reçoivent des visiteurs, les élèves et leurs enseignants préparent une fête traditionnelle avec des danses et des musiques à base de percussions (tam-tam et calebasses), des chorales et des tenues traditionnelles : l’ambiance est très joyeuse ! Ils boivent une boisson à base d’eau, de farine de maïs, de miel ou de sucre.

Nous avons eu beaucoup de chance que Monsieur Yarga ait fait ce long voyage pour venir nous voir et que nous puissions mieux nous rendre compte des différences entre nos écoles et celles du Burkina Faso.

Les CM2

Laisser un commentaire